DSC_0799Nous voici repartis dès le matin (trop tard comme toujours) et navigons sous un ciel plombé de nuages. Nous trouvons quand même un peu de vent pour nous emmener assez vite sur Antigua. Nous étions déjà à 7 ou 8 miles des côtes quand nous avons vu un oiseau tout petit arriver de Barbuda. Il s'agrippe à une filière pour reprendre haleine et on l'imagine nous avoir vus depuis bien longtemps et nous considérer comme une terre d'accueil. C'est un petit sucrier. Ce petit oiseau n'est pas un marin ! Il vit en général dans les jardins fleuris ou avec beaucoup de fruitiers et se nourrit de sucre ! Il prend peur et s'accroche au pataras où il reste pendant une demi heure avant de s'en retourner vers Barbuda... Nous resterons optimistes sachant que c'est samedi et que quelques voiliers montent sur Barbuda !

DSC_0803Nous passons entre les Five et la côte et c'est vrai que ce n'est pas large. On y va tout doux, un rocher affleure en plein milieu de la passe c'est impressionnant. Nous arrivons au milieu d'une mer turquoise comme toujours et surtout d'une brume qui nous donne l'impression d'être dans un cocon. Bernard propose qu'on aille au restaurant, il fifine (tombe une pluie très fine) et nous avons la flemme d'aller dans la marina en dinghy. C'est décidé, on relève l'ancre et hop, on se dirige vers Jolly Harbour. Nous savons que nous n'avons pas le droit d'y jeter l'ancre et ne savons pas DSC_0816quels emplacements sont libres. On décide donc de s'amarrer au quai près du chantier de réparation. C'est beau ces bateaux hors de l'eau juste au dessus de nos têtes. Le tonnerre gronde ! On met quand même le dinghy à l'eau car on ne sait pas où sont les restaurants. Soirée bien sympa avec les chandelles, les chats noirs et de la musique douce, on se croirait Impasse des Vagues ! Pour ceux qui ne sont pas initiés, nous habitons quand nous sommes à terre, Impasse des Vagues ! Nous faisons rire le restaurateur avec le nom de notre chatte noire (Vendredi 13). Nous rentrons au bateau.