DSC_0574Au petit déjeuner nous voyons les américains rejoindre les canadiens en dinghy et tout le monde embarquer pour une visite à terre. On y va aussi et à peine avons nous beaché que la furieuse d'hier vient nous empoigner le dinghy pour le remonter sur la plage. Je la regarde faire un peu médusée... Je lui explique qu'hier je dormais et que je ne comprenais pas pourquoi elle nous appelait ! Eh bien me dit elle, les américains sont comme ça. Bref, c'est le chef de tout, même de cette jolie plage ou elle a fait du feu pour brûler DSC_0520des papiers. On croit rêver... Les sacs poubelles dont j'ai parlé hier sont une horreur. Les oiseaux sont posés sur l'emplacement. Ils nous remercient de ne pas en ajouter encore et font une jolie photo de nous. Ils ne sont pas très doués pour les photos. Nous partons dans le sens opposé des ricains.

Nous découvrons en premier une cabane de pêcheur avec vue sur mer, ou plutôt carrément sur la plage. Ouverte sur 2 côtés, il y a une espèce de barbecue (avec DSC_0602

des pattes de langouste), sur une étagère quelques épices, de l'huile, des allumettes, une table pour nettoyer le poisson directement nettoyée par les vagues et un hamac grand luxe. On s'amuse dans le jakusi en corail et on trouve un cordage en forme de coeur. Bien sûr ce ne serait pas drôle si ça n'était pas un authentique coeur trouvé sur le reef.

DSC_0538DSC_0593DSC_0609DSC_0559

 

 

 

 DSC_0555DSC_0560DSC_0543

Nous sommes étonnés par la force de ces minuscules plantes qui poussent dans les petits trous dans la plaque de corail. L'une d'elle, sauvagementarrachée à sa pierre natale finira dans notre jardin. Nous rentrerons au bateau pour rallier Antigua, le peu de méteo qu'on a nous indique pas de vent. Nous préférons la prudence...